CBD : la France autorise la production et la vente du CBD ?

Le cannabidiol, dit CBD est une molécule appartenant à un groupe de cannabinoïdes que l’on peut retrouver dans le cannabis. À la différence du THC ou le Tétrahydrocannabinol, le CBD est non psychoactif. Mais qu’en est-il de la légalité de ce produit en France, notamment en ce qui concerne la production et la vente sur le territoire ?

Le CBD en plein essor depuis quelque temps

En France, le nombre de consommateurs et acteurs dans le marché du CBD s’élève progressivement. Cet essor est dû à l’intégration du CBD dans le marché du bien-être, car ce dernier remplit tous les critères recherchés par les consommateurs. Le CBD est considéré comme une substance à part entière après son extraction du cannabis Sativa L. Il a été décrété que tout produit fini contenant du cannabidiol et ne renfermant pas du THC est légal en France. La commercialisation et la consommation sont donc autorisées. Toutefois, l’extraction du CBD doit être réalisée à partir des tiges ainsi que des graines de chanvre enregistrées dans le catalogue français.

La contradiction entre la loi française et la loi Européenne sur les produits finis

Selon la loi française, les produits finis comportent une trace de THC même si c’est une quantité infime sont interdites. Cependant, la loi Européenne contredit cette énoncée. En effet, la fleur de chanvre brute est catégorisée comme un produit agricole standard. Cette dernière peut être consommée à condition d’afficher un taux de THC inférieur à 0,2 %. La CJUE (Cour de Justice de l’Union Européenne) défend même à tous les États membres de l’UE d’élaborer une politique de restriction sur la transformation, la production et la mise en vente des fleurs de chanvre comprenant <0,2% de THC.

Quels sont donc les produits interdits ?

En fonction de la française énoncée au-dessus, tous produits finis renfermant du Tétrahydrocannabinol sont interdits. Cela comprend donc, le cannabis brut ainsi que les fleurs CBD, car la présence de THC dans ces substances est inévitable. Mais il faut savoir qu’il existe trois catégories de produits dérivés et leur législation sont différentes en France. Tout d’abord, il y a le CBD cristal (forme moléculaire ou forme pure). Tous les produits finis renfermant du CBD cristal ne sont pas interdits en France. Ensuite, il y a le CBD Broad Spectrum ou CBD à spectre large. Cet extrait de CBD est composé de plusieurs éléments, mais ne comprend pas de THC. Il est donc autorisé. Enfin, il y a le CBD Full Spectrum ou spectre complet. Cette fois-ci, tous produits finis contenant du CBD Full Spectrum sont interdits, car ils contiennent l’ensemble des cannabinoïdes de la plante non traitée.

Quelques produits dérivés autorisés en France

Pour ce qui est des produits dérivés légaux en France, on peut en citer quelques-uns. Toutefois, il faut juste retenir en tête que tous produits dérivés Full Spectrum sont interdits et que les produits Broad Spectrum sont autorisés. Par exemple, l’huile CBD est autorisée si elle est classifiée Broad Spectrum. L’huile de cannabidiol pour les animaux est également autorisée si c’est sans THC. On peut aussi citer les e-liquides, les Pen ou les Boosters CBD, mais tous ces produits ne doivent pas contenir des traces de Tétrahydrocannabinol.